Retour d’expérience d’une césure en M&A, par Arthur Escoffier.

arthur escoffier
Arthur Escoffier, étudiant du MSc Finance de GEM.

La compétition est rude pour atteindre certains métiers prisés de la finance !

Non, être étudiant d’une grande école de commerce ne nous garantit pas que les entreprises viendront frapper à notre porte. Nous devons nous rendre visibles et provoquer les opportunités. La grande majorité des étudiants ou jeunes diplômés auxquels nous allons nous confronter dans nos recherches ont déjà multiplié les stages en banques d’investissements ou en Big Four, summer internships, etc. Oui, à partir de là, tout devient plus difficile. Une bonne solution : se différencier.

Je viens de terminer une période d’un an de stage en M&A. Dès la fin de ma deuxième année, je souhaitais m’orienter dans ce secteur car je voulais participer au conseil des chefs d’entreprises dans le développement de leurs activités. Etant personnellement impliqué dans l’entrepreneuriat, il était plus simple pour moi de défendre mon projet professionnel : c’est bien la première chose que regarderont les recruteurs.

Je viens de quitter Clearwater International, la banque d’affaires Mid-Cap dans laquelle j’ai effectué ma deuxième partie de césure. Ce fut jusque-là l’expérience la plus enrichissante de mon parcours professionnel.
Clearwater fait partie des boutiques les plus dynamiques de la place parisienne. Initialement fondée par 3 anciens Managing Directors de Close Brothers (qui deviendra plus tard DC Advisory), Clearwater a su étendre ses activités par l’ouverture de plusieurs bureaux en Europe (UK, Allemagne, Espagne, etc.).
J’ai choisi de postuler chez Clearwater pour 2 raisons. La première est que cette banque n’est pas sectorisée (mes tâches de première partie de césure étaient trop concentrées sur l’industrie mécanique et le BTP). La seconde concerne le nombre de deals réalisés ainsi que leur taille (en moyenne 1 deal large cap par an).  J’ai de plus pris la peine de contacter un ancien stagiaire (hors GEM) qui m’a dépeint une structure à taille humaine et une ambiance de travail bienveillante, ce qui m’a conforté dans mon choix.

Durant ce stage, j’ai été entièrement impliqué dans les processus M&A et ai été intégré à part entière sur plusieurs projets. Je ne parle pas de faire une slide de temps à autre, mais bien d’évoluer sur un dossier de A à Z. J’ai appris à travailler efficacement et sous la pression, à rendre un travail propre tant sur le fond que sur la forme, à produire des documents cohérents et à valeur ajoutée, à échanger en autonomie avec des fonds d’investissement et cabinets de due diligence et surtout à assumer des responsabilités.
D’après ce que j’ai pu constater durant mes 2 stages passés en M&A, les deux qualités indispensables sont la rigueur et la proactivité. Comme un certain nombre de stagiaires en « fusacq » avant moi pourraient en témoigner, une bonne organisation et une bonne gestion des priorités sont primordiales afin de vous donner toutes les chances de rendre un travail à temps (et ainsi éviter les nuits blanches non nécessaires). Les équipes de Clearwater apprécient tout particulièrement les stagiaires faisant preuve de curiosité, qui posent des questions, s’interrogent sur l’état des dossiers en cours et qui font preuve d’initiatives. Qui sait, c’est peut-être ce qui fera que la banque dans laquelle vous êtes en place vous proposera un poste à la fin de votre stage de fin d’études ?

Pour ce qui est de la phase de recherche de stage, je pense qu’il faut être organisé.
Tout d’abord, essayez de structurer vos recherches, ayez une bonne vision du secteur dans lequel vous souhaiteriez évoluer, et listez les entreprises pour lesquelles vous aimeriez travailler. Un tableau de suivi est une bonne manière de se rappeler dans quelle société vous avez postulé, la date de votre candidature, si vous avez obtenu une réponse ou non, si vous les avez relancés, etc.
Je pense qu’il faut se montrer persévérant, mais surtout adapter sa candidature à chaque société. J’ai postulé dans plus de 70 cabinets de conseils en M&A et n’ai obtenu que très peu de réponses avant de décrocher un stage de première partie de césure. J’avais alors déjà candidaté chez Clearwater et n’avais pas été pris en entretien, ce qui ne m’a pas empêché de repostuler et d’être recruté en deuxième partie de césure. N’hésitez également pas à relancer : la personne recevant votre CV peut parfois se dire qu’elle s’occupera des candidatures plus tard, puis oublier.

En ce qui concerne les manières de postuler, il y a deux écoles.
Il est évidemment possible de susciter l’intérêt des recruteurs via la méthode classique en postulant directement sur le site carrière de l’entreprise. Toutefois, il peut être plus pertinent de passer par la voie « je me renseigne – je contacte – je rencontre ». Certes, contacter des anciens étudiants et les interroger sur leur parcours est « time consuming ». En revanche, ces personnes peuvent devenir de puissants alliés capables d’appuyer votre candidature au bon moment, ou de vous faire part d’un poste disponible. Par expérience je dirais qu’il y a plus de chance que votre CV trouve réponse lorsque vous postulez en avance. Mais chaque banque d’affaires, banque d’investissements ou cabinet d’audit a ses méthodes. Trouvez-vous un interlocuteur au sein de la société et restez à l’écoute : cela fait toujours son petit effet lorsque vous informez le recruteur que vous avez spontanément pris contact avec une personne en interne et que vous avez longuement échangé avec elle.

Enfin, se présenter aux événements de networking est également un bon entraînement pour améliorer la communication et l’aisance relationnelle. Participez aux activités proposées par le career center, cherchez à rencontrer de nouvelles personnes et contactez des étudiants de GEM en poste ou alumni dans les fonctions qui vous intéressent. Si vous vous montrez sérieux, ils auront toujours du temps à vous accorder.

Dernier point sur Clearwater : c’est une super banque d’affaires, reconnue, et qui vous ouvrira de nombreuses portes. Le processus de recrutement pour janvier a commencé il y a quelques jours. A ma connaissance, très peu d’étudiants de GEM sont rentrés chez eux, la plupart des stagiaires venant des écoles du top 5.

A vous de jouer !

Témoignage rédigé par Arthur Escoffier

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s